topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

21/05/2011

Les dirigeants politiques et les scandales sexuels

Plusieurs personnalités politiques ont dû par le passé répondre devant la justice ou leurs instances politiques pour leurs comportements sexuels, comme cela pourrait arriver à l’actuel directeur général du Fmi, Dominique Strauss-Kahn.

Favori des sondages pour la candidature socialiste à la présidentielle française de 2012, DSK a été inculpé ce dimanche 15 mai d'agression sexuelle et de tentative de viol, après avoir été accusé la veille par une employée d'un hôtel de New York.

Revenu deux fois sur la scène
Le peuple américain aura attendu le 17 août 1998, date à laquelle, leur président, Bill Clinton reconnait avoir eu une « relation déplacée » avec Monica Lewinsky. Le 11 septembre, le rapport de la Commission mise en place par Kenneth Starr, procureur indépendant est rendu public. Il évoque des « informations substantielles » selon lesquelles M. Clinton a « menti sous serment » dans l'affaire Paula Jones, et a fait entrave à la justice dans l'affaire Lewinsky. Une procédure d' « impeachment » contre Bill Clinton est repoussée par les sénateurs le 12 février 1999.
Cette affaire avait été précédée en janvier 1998 par un autre scandale sexuel qui révélait une liaison qu'aurait entretenue le président Clinton dans le passé avec une jeune femme, Paula Jones. Mais l'affaire se centre sur une autre liaison, que Bill Clinton aurait eue, alors qu'il épuisait son premier mandat à la tête des Etats unis avec Monica Lewinsky.

20e enfant d’une relation extraconjugale
Ici, en Afrique du Sud, l’affaire Strauss Kahn a une résonance particulière. En novembre 2005, Jacob Zuma est accusé de viol par une jeune femme de 31 ans. En février 2010, Le chef de l’Etat sud africain a annoncé la naissance de son 20ème enfant avec Sonono Khoza, 39 ans, la fille d’Irvin Khoza, président du Comité local d’organisation de la Coupe du monde de football organisée en juin 2010 en au pays de Nelson Mandela. Cette annonce intervenait un mois après son cinquième mariage. Cette attitude avait alors amené l’opposition sud africaine à traiter Zuma d’avoir un comportement irresponsable qui discrédite le travail de lutte contre le Sida. Le Congrès national africain (ANC) cependant, a pris sa défense. Considérant qu’il s’agissait d’une « affaire privée » soutenant qu’il n’y a rien de honteux quand deux adultes ont une relation. Elu en mai 2009, 'actuel président sud-africain Jacob Zuma avait déjà été acquitté du viol d'une jeune femme séropositive le 8 mai 2006.

Il écope de 7 ans de prison
Le 22 mars 2011 le président israélien a été condamné par un tribunal de Tel-Aviv à sept ans de prison ferme et deux ans de prison avec sursis. Il a interjeté appel contre ce jugement. Le 30 décembre 2010 déjà, Moshé Katzav é été reconnu coupable de deux viols sur une de ses subordonnées à l'époque où il était ministre du Tourisme dans les années 1990. Il a en outre été reconnu coupable de deux « actes indécents », dont un avec usage de la force, et de harcèlement sexuel contre trois de ses employées au ministère du Tourisme puis à la présidence après son élection en 2000. Il a démissionné en juin 2007 à la suite d'un scandale sexuel. Inculpé le 19 mars 2009, il avait plaidé non coupable. Des dizaines de témoins et les parties civiles ont été entendues depuis à huis clos. L'ex-président n'a désormais plus le droit de quitter Israël et a été contraint de remettre son passeport aux autorités. La presse avait été la première à faire des révélations sur les comportements déviants de l'ex-président en 2006. Le procès ouvert connaîtra de multiples rebondissements.

Le pasteur accusé de sodomie
A la fin des années 90, l'ancien président zimbabwéen (1980-1987), Canaan Banana, a défrayé la chronique pour un scandale sexuel. L'affaire avait éclatée en février 1997, lors du procès pour meurtre de Jefta Dube, policier et ancien garde du corps de Banana. Un témoin avait alors raconté à la barre que l'ex-président avait violé et sodomisé son garde du corps pendant trois ans. Canaan Banana avait formellement démenti ces accusations. Mais en mai 1997, une douzaine d'étudiants de l'université du Zimbabwe, où Banana avait enseigné entre 1938 et 1988, l'ont aussi accusé de viol. D'autres accusations ont suivi, lancées par des policiers, cuisiniers, footballeurs... Le pasteur méthodiste est déclaré coupable pour près de 11 crimes, dont des « actes sexuels non naturels », en 1998. Il s'enfuit alors, convaincu que Mugabe organise sa mort. En janvier 1999, il retourne au Zimbabwe, après avoir rencontré Nelson Mandela. Il est condamné à 10 ans de détention, mais ne purge que deux années de prison. En 2001, il est relaxé et décède deux ans plus tard de suites d'un cancer.

Stéphanie Dongmo


Accusé de sodomie
Le premier ministre malaisien devenu chef de l'opposition, Anwar Ibrahim, a été accusé de sodomie à l'encontre d'un ex-conseiller en juin 2008. Le chef de l’opposition malaisienne Anwar Ibrahim, a plaidé «non coupable» lors de son procès à Kuala Lumpur, tandis que l’accusation a affirmé détenir des preuves à charge. Des charges qu’Anwar Ibrahim a jugées inventées par des forces politiques qui utilisent l’accusation à leurs fins. La veille du procès, Anwar avait mis en cause l’actuel Premier ministre Najib Razak, qu’il veut faire témoigner à son procès. Les procureurs ont affirmé mercredi détenir des éléments prouvant l’acte sexuel entre l’accusé et l’un de ses ex-collaborateurs, des traces ADN du sperme de M. Anwar ayant été découvertes au cours de tests médicaux menés sur Mohamad Saiful Bukhari Azlan, 24 ans, ancien assistant ayant déposé plainte contre l’homme politique.

Plusieurs scandales sexuels
Pas de film sur les parties fines de Berlusconi». C’est le titre du réalisateur italien Marcho Bellochio et dont le scénario a été réalisé par Andy Casanova et Silvio Bandinelli. Le chef du gouvernement italien âgé de 74 ans, est accusé d'avoir rémunéré les prestations sexuelles d'une mineure, la Marocaine Karima el-Mahroug, surnommée Ruby, de février à mai 2010 et d'avoir fait pression sur la police de Milan pour la faire libérer après son interpellation pour un larcin. Son procès entamé le 6 avril 2011, doit reprendre le 31 mai. Le premier ministre italien est impliqué dans plusieurs scandales sexuels.

Contraint de retirer sa candidature
Gary Hart était pourtant le grand espoir du parti démocrate américain. En mai 1987, il annonce officiellement sa candidature à la Maison Blanche afin de succéder Ronald Reagen. Mais il est rattrapé par une révélation du Miami Herald qui l’accuse d’avoir passé une nuit en compagnie d'un jeune mannequin, à l'insu de sa femme. Au départ, Hart nie en bloc ses accusations. Puis il va déclarer que la vie privée des hommes politiques ne regarde personne. Le scandale est toutefois tel qu'il retire sa candidature et quand. Mais sept mois plus tard, il revient dans la course et finit bon dernier des sept candidats démocrates. Cette élection qui s’est déroulée précisément le 21 novembre 1988 a été remporté par avait été remportée par George Bush père élu 41ème président et des Etats unis.

Le Jour quotidien

14:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.