topblog Ivoire blogs

27/05/2011

Libye : plus de 330 millions de dollars chez HSBC et Goldman Sachs L’ONG Global Witness révèle l’identité des banques qui acceuillent les fonds libyens

La rente pétrolière libyenne a été, au moins jusqu’à juin 2010, principalement gérée en Occident par les groupes bancaires HSBC et Goldman Sachs, indique ce jeudi l’ONG Global Witness. D’autres banques comme la française Société Générale ont accueilli des fonds libyens qui sont gelés depuis.

Les banques britannique, HSBC, et américaine, Goldman Sachs, détiennent respectivement, selon l’ONG Global Witness, 292, 69 millions de dollars sur dix comptes, et 43 millions de dollars répartis trois comptes appartenant à l’Etat libyen. Les fonds sont en dollars américains, en livres, en francs suisses, en euros et en dollars canadiens, indique ce jeudi l’ONG qui s’est procuré un document, date du 30 juin 2010, de la Libyan Investment Authority (LIA), le fonds en charge de faire fructifier la rente pétrolière libyenne et qui est contrôlé par la famille du président libyen, Mouammar Kadhafi. L’ONG, citant le procureur de la Cour pénale internationale, note par ailleurs que le guide libyen a toujours confondu fortune personnelle et deniers publics. Les informations publiées par Global Witness montre la préférence pour l’Euro et l’Europe en matière d’investissement de capitaux en Occident.
Source : Libyan Investment Authority (LIA) au 30/06/10

Répartition des avoirs libyens dans le monde : autres destinations et produits financiers

- Une grande partie des avoirs de la LIA – 19 milliards – sont détenues par des banques libyennes et des établissements bancaires du Moyen-Orient comme la Banque centrale de Libye, la Arab Banking Corporation et la British Arab Commercial Bank.
- Près de 4 milliards de dollars de la LIA ont été investi dans des produits financiers proposes notamment par le groupe français Sociéte Générale (1 milliard), JP Morgan 171 millions de dollars) et OCH-ZIFF (329 millions de dollars).
- La LIA possède des actions dans d’entreprises comme General Electric, BP, Vivendi et Deutsche Telekom.

Source : Global Witness

L’argent libyen en Libye et au Moyen-Orient

L’autre banque européenne qui profite de la manne libyenne, c’est le groupe français Société générale. Elle a géré pour le compte du régime de Mouammar Kadhafi des produits financiers d’une valeur d’un milliard de dollars. Les fonds libyens dans cet établissement sont néanmoins déjà gelés. Les avoirs de la Libye à l’étranger se retrouvent également dans d’autres banques comme la Arab Banking Corporation et la British Arab Commercial Bank. La majorité des fonds de la LIA, 19 milliards, sont en Libye ou au Moyen-Orient.

Les deux établissements épinglés par Global Witness ont refusé de confirmer l’information et d’indiquer si les comptes étaient toujours fonctionnels, arguant du secret bancaire notamment chez HSBC. « C’est complètement absurde que des banques comme HSBC et Goldman Sachs se cachent derrière le secret bancaire dans un cas comme celui-ci. Ce sont les comptes d’un Etat, donc le client est le peuple libyen et ses banques lui soustraient des informations vitales », a déclaré Charmian Gooch, le directeur de Global Witness. Au 30 juin 2010, la LIA gérait de plus de 53 milliards de dollars.

11:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.