topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

08/06/2011

Côte d'Ivoire : des anciens prisonniers en tenues militaires commettent des exactions sur les populations

L'ex-chef d'état-major des Forces armées des forces nouvelles (FAFN, ex rébellion) le général Soumaïla Bakayoko a révélé mardi à Abidjan que d'anciens prisonniers portent des tenues militaires et commettent des exactions sur les populations, en se faisant passer pour les Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI).

Lors d'une rencontre des généraux au siège de l'Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) relative à la sécurisation de la zone d'Abidjan et de l'ouest du pays, le général Bakayoko aujourd'hui officier supérieur des FRCI a fustigé la circulation et le port anarchiques de la tenue militaire dans les rues.

"Il y a trop de gens en tenue. Tous ceux qui portent ces tenues militaires et qui ne font pas partie des FRCI seront arrêtés et sévèrement sanctionnés", a indiqué le général qui a préconisé la vigilance dans les rangs des forces de sécurité ivoiriennes.

Alors que le pays entame un retour à la normale après la crise post-électorale aigüe qui a secoué le pays, des plaintes se succèdent contre les FRCI, faisant état de pillages, de saccages et de rackets perpétrés par des "militaires".

Les officiers des FRCI ont estimé que ces exactions émanaient d'"éléments incontrôlés", et ont promis de punir ceux qui seraient pris entre les mailles des filets.

Certains "délinquants" ont déjà été arrêtés et exhibés à la télévision publique, mais la pratique se poursuit dans des quartiers d'Abidjan, provoquant un désarroi chez les habitants.

Au plus fort de la crise post-électorale, notamment lors de l'offensive des ex forces pro-Ouattara sur Abidjan, les grilles de la prison avaient été défoncées, provoquant une évasion des détenus.

Plusieurs d'entre eux s'étaient auto-enrôlés et avaient enfilé des treillis militaires pour se retrouver aux côtés des "vrais" combattants.

Les FRCI qui regroupent les ex Forces de défense et de sécurité (FDS, ex forces pro-Gbagbo) et les ex Forces armées des forces nouvelles (FAFN, ex rébellion et ex combattants pro-Ouattara) multiplient les rencontres pour définir les voies et moyens de mettre hors d'état de nuire les individus qui ternissent l'image des forces républicaines.
© Source : Xinhua

17:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.